Alfred Sisley (français, né le 30 octobre 1839 à Paris – mort le 29 janvier 1899 à Moret-sur-Loing) est l’un des fondateurs du mouvement impressionniste. Né à Paris de parents anglais, il vit la plupart de sa vie en France. En 1862, Sisley étudie à l’École des Beaux-Arts de Paris où il rencontre Frédéric Bazille (français, 1841-1870), Claude Monet (français, 1840-1926), et Pierre-Auguste Renoir (français, 1841-1919). Au début de sa carrière, Sisley peint avec Monet et Renoir, puis passe son temps au Café Guerbois où le style impressionniste et son développement sont au centre des discussions. Ensemble, les artistes peignent à l’extérieur ou en plein air afin de mieux saisir les effets de la lumière sur l’environnement et les ciels animés qui caractérisent les peintures de Sisley. Il poursuit cette pratique tout au long de sa vie, restant dans le domaine de la peinture de paysages et représentant des formes plus précises que les autres artistes impressionnistes.

Sisley privilégie généralement les paysages, décrivant les signes de civilisation dans des couleurs bleues, brunes, grises et vertes et évite les personnages. Ces peintures sont souvent réalisées à Marly et Saint-Cloud, dans les environs de Paris, à Hampton Court près de la Tamise en Grande-Bretagne et sur la côte galloise. Il compose une série importante près d’Argenteuil autour des années 1970 dont Passerelle d’Argenteuil (1872), acheté par Édouard Manet (français, 1832-1883). Sisley est présenté au marchand d’art Paul Durand-Ruel par l’intermédiaire de Camille Pissarro (français, 1831-1903), et après sa mort, ses peintures sont immensément recherchées. En 1890, Sisley est nommé à la Société nationale des Beaux-Arts. Son travail fait partie des collections du musée d’Orsay de Paris, de la National Gallery de Londres et du Met de New York.

Expositions

2011 – 2012
Von-der-Heydt-Museum Wuppertal, Germany