Ben Nicholson (britannique, né le 10 avril 1894 à Denham – mort le 6 février 1982 à Londres), est l’un des membres fondateurs de l’École St. Ives. Fils des artistes William Nicholson et Mabel Pryde, Nicholson est d’abord influencé par son père. Les premières œuvres de l’artiste décrivent uniquement des natures mortes et des paysages. En 1910, il étudie à la Slade School of Fine Art, où il se forme au métier d’artiste aux côtés de ses pairs Paul Nash (britannique, 1889-1946), Mark Gertler (britannique, 1892-1939) et Edward Wadsworth (britannique, 1889-1949).

Lors d’un voyage à Paris, il se familiarise avec les œuvres cubistes et postimpressionnistes, qui l’inspirent pour créer ses propres compositions au sein de ces mouvements européens. Une rencontre avec Piet Mondrian (hollandais, 1872-1944) détermine le ton abstrait donné aux nouvelles œuvres de Nicholson. L’artiste a le don de pouvoir incorporer ces tendances à son propre style. Sa première exposition solo se tient à la galerie Twenty-one à Londres en 1924. La même année, il devient président à la fois de la Seven and Five Society, groupe de sept peintres et cinq sculpteurs et d’Unit One, groupe avant-gardiste fondé par Paul Nash. Nicholson réalise son premier relief en bois en 1933 ; devenant alors son œuvre la plus célèbre. Intitulée White Relief, l’œuvre est une pièce géométrique simplifiée composée de cercles et de rectangles blanchis à la chaux.

Des années plus tard, l’artiste co-écrit une monographie influente sur le constructivisme en 1937 avec l’artiste Naum Gabo (britannique-russe, 1890-1977) et l’architecte Sir Leslie Martinan. La monographie tend à appliquer les principes constructivistes à l’art public et privé. Sa première rétrospective est organisée à la Tate Gallery à Londres en 1955. Un an plus tard, il remporte le premier prix international Carnegie à Pittsburgh. Il reçoit également le prix international de peinture de la Biennale de São Paulo en 1957. Plusieurs expositions ont eu lieu depuis et son travail peut être vu à la Tate Gallery, à la Tate St. Ives, à la galerie d’art Kettle’s Yard et à Hepworth Wakefield. Son travail est encore considéré comme l’incarnation du modernisme britannique. L’artiste s’est éteint le 6 février 1982.

Chronologie

1894
Born in Denham, Buckinghamshire (son of artist Sir William Nicholson)
1903 – 1910
Educated at Heddon Court and at Gresham Court
1910 – 1911
Studied at the Slade School of Fine Art
1912 – 1914
Travelled in France, Italy and Spain
1917 – 1918
Lived in Pasadena, California
1933
Co-founded Unit One, with Henry Moore, Barbara Hepworth, Edward Burra, Paul Nash and Edward Wadsworth, among others
1924 – 1935
Member of the 7 & 5 Society
1937
Together with Naum Gabo and Leslie Martin, edited Circle: International Survey of Constructivist Art
1943 – 1949
Joins St Ives Society of Artists and exhibits with them
1949
Founding member of Penwith Society of Arts in Cornwall
1951
Nicholson was commissioned to paint a mural for the Festival of Britain
1952
Commissioned to paint a mural for the Time-Life Building in London
1952
Awarded first prize for painting at the 39th International Exhibition (Carnegie International)
1954
Ulisse Award
1956
Won the first Guggenheim International Painting prize
1957
Won the prize for painting at the Sao Paolo Bienal
1964
Made a concrete wall relief for the Documenta III exhibition in Kassel, Germany
1968
Awarded the Order of Merit by Queen Elizabeth
1958 – 1971
Lived and worked in Switzerland
1971
Returned to England
1974
Rembrandt Prize
1982
Died in London, England

Expositions

1993
Tate Modern, London (retrospective)
1978
Albright-Knox Art Gallery, Buffalo (retrospective)
1969
Tate Modern, London (retrospective)
1964
Museum of Fine Arts, Dallas (retrospective)
1961
Kunsthalle, Berne (retrospective)
1955
Tate Gallery, London (retrospective)
1954
Venice Biennale and Tate Modern, London (retrospective)
1952
Detroit Institute of Arts and the Walker Arts Centre, Minneapolis (retrospective)
1944
Leeds Art Gallery (retrospective)
1936
Cubism and Abstract Art, Museum of Modern Art, New York
1935
‘Artists against Fascism’, London
1935
‘Exposition internationale d’art moderne,’ Brussels
1932
Lefevre Gallery, London
1932
Arthur Tooth and Sons, London
1931
Bloomsbury gallery, London
1928
Lefevre Gallery, London
1927
Beaux Arts Gallery, London
1924
Twenty-one Gallery, London (solo)
1923
Joint exhibition with Winifred Nicholson at Patterson’s gallery, London
1922
Adelphi Gallery, London (solo)