Chaïm Soutine (franco-biélarusse, né le 9 juin 1893 à Smilovitchi – décédé le 9 août 1943 à Paris) est un peintre expressionniste. Il étudie d’abord la peinture à la Vilna Academy of Fine Arts avant de s’installer à Paris en 1913 pour étudier à l’École des beaux-arts. Durant ses premières années en France, Soutine se lie d’amitié avec Amedeo Modigliani (italien, 1884 – 1920), Marc Chagall (franco-russe, 1887 – 1985), et Jules Pascin (français, 1885 – 1930). Soutine, qui passe beaucoup de temps à étudier les Maîtres anciens au Louvre, est largement influencé par Rembrandt (hollandais, 1606 – 1669), qui l’inspire pour la célèbre série Carcass of Beef, et par l’artiste du XVe siècle Jean Fouquet (français, né vers 1420 – décédé vers 1477). Après des années de vie de pauvreté à Paris durant la Première Guerre mondiale, Soutine reçoit une reconnaissance dans le monde entier après sa rencontre en 1923 avec le collectionneur américain Albert Barnes qui achète plus de 50 de ses œuvres.

Au début des années 1930, Soutine est invité chez la décoratrice Madeleine Castaing (française, 1894 – 1992). Elle et son mari deviennent ses mécènes, ce qui lui permet d’organiser sa première exposition à Chicago en 1935. Bien qu’il ne présente que rarement ses œuvres, il participe à l’exposition The Origins and Development of International Independent Art qui a lieu à la galerie nationale du Jeu de Paume en 1937.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Soutine est forcé de quitter Paris suite à l’invasion allemande. Il passe les dernières années de sa vie à se cacher, passant d’un endroit à un autre et succombe finalement à un ulcère perforé en 1943. Aujourd’hui, ses œuvres font partie des collections de grands musées à travers le monde, notamment le Met et le MoMa de New York, l’Institut d’art de Chicago, la National Gallery of Art de Washington, le musée de l'Orangerie à Paris, le Kunstmuseum de Lucerne en Suisse. Une grande rétrospective de son travail est organisée à la galerie Paul Kasmin de New York City au printemps 2014.

Publications

Nadine NIESZAWER ”Peintres juifs de l’Ecole de Paris 1905-1939” Editions Denoël Paris 2000