Émile Gallé (français, né à Nancy le 8 mai 1846 – mort à Nancy le 23 septembre 1904), à la fois verrier, céramiste et designer, est connu comme étant l’un des artistes du verre les plus remarquables du XIXe siècle. Il est également un pionnier du mouvement de l’Art Nouveau. Gallé est né à Nancy en France dans la maison d’un fabricant de faïence et de meubles. Le créateur commence à apprendre très tôt l’art de la poterie à glaçure stannifère.

Lorsqu’il est jeune homme, Gallé étudie le dessin, la philosophie, la botanique et plus tard il apprend l’art du verre à Meisenthal. Il rejoint l’usine de son père à Nancy et en 1873 il commence à produire de belles poteries, des bijoux et des meubles issus de son propre studio de verre. En 1874, Gallé reprend l’usine de son père et ses premières œuvres utilisent du verre transparent orné d’émail. Il ne tarde pas à utiliser du verre opaque gravé de motifs végétaux dans différentes teintes. Gallé reçoit une reconnaissance internationale pour ses verreries très élaborées exposées lors de l’Exposition universelle de Paris en 1878. Cette reconnaissance le consacre en tant qu’artiste verrier. Lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1889, son art du verre devient emblématique de l’Art nouveau. Gallé introduit des modèles innovants comme des bulles d’air et des feuilles métalliques dans son travail du verre. Peu de temps après, il révolutionne l’industrie du verre en créant une usine qui produit son art en masse.

Gallé écrit un livre sur l’art intitulé Écrits pour l’art qui sera publié à titre posthume en 1908. En 1901, il forme le mouvement de l’Art nouveau en collaboration avec Louis Majorelle, Eugène Vallin, les Frères Daum, René Lalique, Jacques Grüber et d’autres. Son travail est inspiré par la nature ; il produit des œuvres en verre clair, stratifié, émaillé, sculpté ou encore gravé à l’acide. Gallé développe différentes techniques pour produire le verre émaillé, gravé ou taillé. La transparence du verre ou l’utilisation de couleurs vives appuient ces techniques. Il réalise également des lampes et des vases. Son travail de haute qualité et le coût raisonnable des œuvres de Gallé qualifient l’industrie Gallé. Il meurt en 1904 à Nancy, sa femme reprend la gestion de l’entreprise jusqu’en 1914, date du début de la guerre. La verrerie Gallé, conçue principalement à partir de gravure à l’acide, est produite jusqu’à la fermeture de l’usine en 1936.

Chronologie

1846
Born in Nancy, France
1865
Began studying glassmaking in Meisenthal
1873
Established workshop in Nancy
1874
Acquired control of father’s company
1878
Received four gold medals at the Exposition Universelle
1894
Established the Cristallerie d’Emile Gallé in Nancy
1900
Received the Grand Prix at the Exposition Universelle
1901
Helped establish of l’École de Nancy (Alliance Provinciale des Industries d'Art), serves as president
1904
Died in Nancy, France