Invader (français, né en 1969), également connu sous le nom de Space Invader, est un artiste urbain originaire de Paris. À partir des années 1970, il appose, dans les villes à travers le monde, des images en mosaïque des personnages du jeu vidéo Space Invaders. À chaque fois, Invader enregistre son œuvre en tant qu'invasion et crée des livres de référence accompagnés de cartes pour indiquer où trouver chaque pièce. Invader commence ses installations en plein air à Paris en 1998 et continue d’envahir 31 autres villes en France, suivies de 22 villes à travers l’Europe. Le travail d’Invader peut être aussi vu aux États-Unis, au Canada, en Asie et en Australie.

Les mosaïques sont faites à base de tuiles résistantes aux intempéries, représentant les pixels utilisés pour les graphiques des premiers jeux vidéos et sur ordinateur. Le processus d’installation prend généralement au moins une semaine, incluant le repérage, l’enregistrement et la localisation sur carte. L’un des endroits les plus visibles pour apercevoir le travail d’Invader est le panneau Hollywood en Californie ; le premier travail de mosaïque a été apposé sur le D le 31 décembre 1999. En plus de ses mosaïques et selon le même modèle, Invader réalise des œuvres pixelisées inspirées du Rubik’s Cube. Depuis 2000, le travail d’Invader est exposé dans des galeries à travers le monde ; il a gagné en popularité et en reconnaissance après son apparition dans le documentaire sur le street art, intitulé Exit Through the Gift Shop.

Chronologie

This artist is responsible for perhaps the most recognizable street art stunt of the last decade. In a planet-wide war of attrition, the pixilated expansionist aliens from Toshiro Nishikado''s infamous 1978 arcade game Space Invaders stalked the Earth one more, appearing everywhere from on the 'Hollywood'' letters to Jacques Chirac''s lapel. Despite a counter-attack in Los Angeles, where a local ''vigilante'' group fought back against the Invaders defiling any they saw, eighty-five percent of the original put-ups remain.Gallic in origin, Space Invader''s work is distinctly in its whimsicality, offering the viewer not only some tasteful Parisian-style vandalism but the opportunity to theorise wildy about what its purpose may be. Is it easier to see the modern world through the values of a simpler and more idealistic age? Are the pieces an aggressive attempt to conquer the artist''s alienation from his surroundings? This is the sort of stuff you find yourself thinking when confronted by French graffiti.
Invader''s new gallery pieces are made up from hundreds of original Rubik''s cubes (we''re not telling you where they''re from, but we have loads out the back). Ranging from interpretations of iconic images (the Mona Lisa, Alex from A Clockwork Orange) to the abstract (representations of fragmented and de-fragmented hard drives), the Rubik''s pieces are as instantly recognizable as Space''s Invaders, and on their way to becoming just as internationally recognized. No little square stickers were peeled off and moved around in the making of these artworks.