Jules Pascin (français, né le 31 mars 1885 à Vidin – décédé le 2 juin 1930 à Paris) est un peintre expressionniste d’origine bulgare. Né d’une mère serbo-italienne et d’un père juif espagnol, Pascin suit des études à Vienne avant de déménager à Munich, où il fréquente une école d’art. À partir de 1904, ses dessins sont régulièrement publiés dans des journaux satiriques comme Lustige Blätter et Simplicissimus. Un an plus tard, il s’installe à Paris, continue de créer des dessins satiriques et se rapproche du mouvement moderniste.

Afin d’éviter de servir dans l’armée bulgare au début de la Première Guerre mondiale, Pascin voyage aux États-Unis et passe la plupart de son temps dans le Sud du pays. Il devient citoyen américain en 1920 et retourne à Paris la même année. Il commence alors à produire une série de peintures mythologiques et de représentations bibliques à grande échelle. Il peint ensuite les œuvres pour lesquelles il est le plus connu, à savoir des toiles en couches minces décrivant des femmes, le plus souvent des prostituées.

Souffrant de dépression et d’alcoolisme, il se pend à l’âge de 45 ans, la nuit précédant un show important. Aujourd’hui, ses œuvres figurent parmi de grandes institutions à travers le monde, notamment à l''Institut d’art de Chicago, au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington, D.C., au Met de New York, à l’Art Gallery of New South Wales en Australia et au National Museum of Art d’Osaka.

Chronologie

1885
Born in Widdin, Bulgaria, as Julius Pincas, he was raised in Bucharest, Rumania; he later adopted the name Jules Pascin, under which all his paintings are known
1914 – 1920
Lived in America and became a United States citizen to escape military service in France
1920
Returned to Paris, and from there, traveled throughout Europe and North Africa
1905 – 1929
Worked as a satirical cartoonist for a Munich weekly
1930
Suffering depression and alcoholism, he committed suicide on the eve of a prestigious solo show by slitting his wrists and hanging himself in his studio in Montmartre

Publications

Nadine NIESZAWER ”Peintres juifs de l’Ecole de Paris 1905-1939” Editions Denoël Paris 2000