René Jules Lalique (français, né le 6 avril 1860 à Aÿ – décédé le 1er mai 1945 à Paris), bijoutier et verrier, est une figure importante de l’Art nouveau. Lalique suit une formation d’orfèvre, puis étudie à l’École des arts décoratifs de Paris et à la Crystal Palace School of Art de Londres. En 1885, il crée sa propre compagnie à Paris et commence à créer des bijoux et d’autres objets en verre.

Ses broches et ses peignes au style Art nouveua, ainsi que son approche naturaliste, lui apportent le succès lors de l’exposition universelle à Paris en 1900. Ses thèmes favoris sont les femmes – il les représente les cheveux lâchés – les animaux, plus particulièrement les serpents et les insectes. Contrairement aux bijoux produits par des machines, les pièces de Lalique sont élégantes, peu de pierres précieuses les composent. Il expérimente également le cristal de roche et devient l’ardent défenseur de l’utilisation du verre dans les structures architecturales.

En 1910, il crée une usine de verre à Combs-la-Ville, et en 1918, il achète une plus grande usine à Wingen-sur-Moder. Une commande de bouteilles parfumées l’amène à développer son style, caractérisé par des surfaces givrées, des motifs élaborés en relief et des couleurs incrustées ou appliquées. Ses décorations en relief sont réalisées grâce au procédé de soufflage ou de pressage de verre. Ses nouveaux designs sont présentés lors de l’exposition universelle à Paris en 1925. Après sa mort, l’usine est léguée à son fils Marc Lalique.

Aujourd’hui, ses pièces se trouvent dans les plus grandes institutions du monde entier, notamment au Museu Calouste Gulbenkian de Lisbonne, au musée Lalique et au musée des Arts Décoratifs, au Met et au Corning Museum de New York et au Rijksmuseum d’Amsterdam.

Chronologie

1860
Born in Ay, Marne, France
1876 – 1878
Trained under Louis Aucoc
1885
Estabilshed a studio
1905
Opened a shop in Paris next to a parfumier, leading to the production of scent bottles
1945
Died in Paris, France; company passed to Marc Lalique