Search the whole artnet database
 
Suivez-nous et partagez suivre artnet sur Facebook suivre artnet sur Twitter

 











Recension du livre Tout s’allume de Gébé, publié aux éditions Wombat
:::: mots clés : Gébé | professeur Choron | Roland Topor | Delfeil de Ton


GÉBÉ L’ÉCLAIRÉ
par Alexandre Devaux

 

Gébé : Tout s’allume - éditions Wombat - collections « Les Iconoclastes » - 56 pages

Gébé : Tout s’allume, éditions Wombat, collection « Les Iconoclastes », 56 pages

Gébé : Tout s’allume - éditions Wombat - collections « Les Iconoclastes » - 56 pages

La maison d’éditions Wombat, spécialiste de l’humour littéraire et sensible à l’humour graphique, publie Tout s’allume de Gébé, une fiction encéphalo-politique.

Tout s’allume rappelle le titre d’un autre livre, Tout s’éclaire que l’homme de presse et d’édition, le professeur Choron, a publié en 2001 au Dilettante. Tout est lié. D’ailleurs ce titre de Choron était probablement lui-même un souvenir du feuilleton Tout s’allume de Gébé, lequel avait été publié en 1979 dans Charlie hebdo, puis dans Charlie mensuel, dont Choron était le gérant-directeur. Tout s’explique. Gébé et le professeur Choron, avec d’autres dessinateurs et écrivains, ont élevé la presse satirique au-delà des Beaux-arts, au moyen d’une colossale capacité d’invention et d’appropriation des codes et des techniques de la presse, et donc, de la reproduction. Parmi ces autres, il y a Roland Topor et Delfeil de Ton. Eux aussi ont participé à la création d’Hara Kiri mensuel, puis Hebdo et de Charlie mensuel, puis Hebdo. Et justement, la maison d’édition Wombat a aussi publié Roland Topor et Delfeil de Ton il y a peu de temps.

L’œuvre de Gébé, comme celle des éditions du Square et en particulier celle du journal Hara Kiri mensuel, est digne de devenir un sujet d’étude pour les universitaires. Gébé a surtout été reconnu pour sa bande dessinée devenu un film : L’An 01, mais on sait moins qu’il fut le rédacteur en chef d’Hara Kiri mensuel pendant 20 ans, c’est-à-dire pendant presque toute la durée de sa publication. En même temps qu’il fut la colonne vertébrale d’Hara Kiri, il alimenta un œuvre, un grand œuvre, de bande dessinée. Mais il s’agit d’une bande dessinée bien particulière qui n’use pas vraiment des langages habituels du genre. Le métalangage de la bande-dessinée y est cependant : narration, cases, bulles, découpage, etc. Sa bande dessinée a assimilé la logique du dessin d’humour, du journalisme, du cinéma, de la littérature populaire, du raisonnement philosophique, de certaines problématiques du théâtre et de l’art contemporain. Gébé était un être hyper cultivé et hyper intelligent, étonné de voir son intelligence si gourmande et si capable d’exprimer tant de choses subtiles. La jouissance devient alors purement intellectuelle et ne tolère plus la fragilité, la faiblesse, avec laquelle il faut pourtant compter dans la vie réelle. Le cerveau de Gébé devient une machine de guerre contre la médiocrité et veut l’avènement d’un ordre supérieur de la conscience : « c’est vrai qu’accéder à la conscience large, c’est une promotion dans l’ordre animal, mais c’est une promotion proposée à tous et accessible à tous ». L’utopie démocratique est à double-tranchant. Il pose l’hypothèse comme donnée fondamentale. En utopie, tout le monde devrait pouvoir avoir le déclic. En réalité, si tout est allumé tout le temps, on n’y voit toujours pas très clair. C’est réjouissant et ça redonne de l’espoir de lire des stratégies d’élévation de la conscience collective.

Les fans de Gébé pourront se réunir le mardi 3 avril vers 19h au Monte-en-l’air (71, rue de Ménilmontant – 75020 Paris). Une discussion est organisée autour du livre Tout s’allume avec les éditeur et postfacier du livre, et avec tous les amis de Gébé.

 

Gébé : Tout s’allume, éditions Wombat, collection « Les Iconoclastes », 56 pages, 13 €


A. D. (3 avril 2012)


 



artnet – Le monde de l'art en ligne. ©2014 Artnet Worldwide Corporation. Tous droits réservés. artnet® est une marque déposée d'Artnet Worldwide Corporation, New York, NY, USA.