Search the whole artnet database
 
Suivez-nous et partagez suivre artnet sur Facebook suivre artnet sur Twitter

 











Un peu plus d’un an après le décès de son fondateur, la Fondation Beyeler poursuit une programmation riche et ambitieuse

BEYELER APRÈS BEYELER
par Guy Bloch-Champfort

Ernst Beyeler décédait dans sa maison de Riehen, non loin de la Fondation qui porte son nom, en février 2010. Après plus de 65 années d’existence et pour se conformer aux volontés d’Ernst et de son épouse Hildy, la galerie devait fermer définitivement ses portes et mettre aux enchères son fonds, afin que le montant obtenu soit entièrement versé à la Fondation.

 

Salvador Dalí : Rêve, causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant le réveil, 1944 – Huile sur toile – 51 × 41cm – Museum Thyssen-Bornemisza, Madrid © Salvador Dalí, Gala-Salvador Dalí Foundation / 2011, ProLitteris, Zürich

Salvador Dalí
Rêve, causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant le réveil, 1944
Huile sur toile – 51 × 41 cm
Museum Thyssen-Bornemisza, Madrid
© Salvador Dalí, Gala-Salvador Dalí Foundation / 2011, ProLitteris, Zürich

Alexander Calder : The Tree, 1966 dans le Berower Park, à l’arrière le restaurant  du Berower Park © Photo Mark Niedermann La façade Ouest © Photo Mark Niedermann Le musée de la Fondation Beyeler ouverture nocturne le mercredi © Photo Mark Niedermann Exposition Constantin Brancusi & Richard Serra à la Fondation Beyeler (mai-août 2011) : Richard Serra, Château de cartes, 1969, Constantin Brancusi Princesse X, 1915/16 © Photo Mark Niedermann Louise Bourgeois, 1980 – Exposition de la Fondation Beyeler de septembre 2011 à janvier 2012 © Photo : Archive Louise Bourgeois Archiv/ courtesy Fondation Beyeler

Les 21 et 22 juin derniers, Christie’s organisa donc une vente mémorable qui rapporta 50 millions d’euros. Celle-ci incluait des œuvres d’artistes aussi célèbres que Claude Monet, Henri Matisse, Pablo Picasso (son portrait de Françoise Gilot de 1946 fut adjugé 12 millions d’euros), Fernand Léger, Alberto Giacometti, Calder, Paul Klee, Roy Lichtenstein, Georg Baselitz ou Anselm Kiefer.

Petit résumé des faits. À Bâle en 1945, Ernst Beyeler reprend une boutique d’antiquités, qui très vite se consacre d’abord à des expositions d’art graphique, puis de peintures modernes. Entre 1959 et 1965, il achète un impressionnant nombre de pièces de la collection Thompson à Pittsburgh, pas moins de 100 œuvres de Klee, 340 de Cézanne, Monet, Matisse, Mondrian, 80 de Giacometti ! En 1966, Picasso lui permet de choisir 26 de ses créations, puis plus tard 90 pièces sur papier pour l’exposition qu’organise Beyeler pour les 90 ans de l’artiste. Ernst Beyeler cofonde la foire d’art de Bâle en 1970, et achète en 1972 une centaine d’œuvres de Kandinsky à son épouse Nina. Grand collectionneur lui-même, il crée avec son épouse la Fondation Beyeler en 1982, et en inaugure en 1997 à Riehen, dans la proche banlieue de Bâle, le bâtiment commandé à Renzo Piano. La collection, inaliénable, est composée d’environ 230 tableaux et sculptures d’art moderne, et inclut de nombreux chefs d’œuvre. Se côtoient entre autres, dans des salles d’exposition ouvrant sur la campagne environnante, Monet, Degas, Seurat, Cézanne, Matisse, Picasso, Giacometti, Léger, Malevich, Miró, Klee, Kandinsky, Ernst, Mondrian, Bacon, Pollock, Rothko, Warhol, Rauschenberg. La Fondation présente également 3 expositions temporaires par an, dont la qualité est unanimement reconnue. L’exposition actuelle (jusqu’au 21 août), « Brancusi et Serra » est tout à fait remarquable, tant pour les œuvres choisies que la scénographie, simple et efficace. Que va devenir la Fondation, désormais dirigée par Sam Keller, après le décès de son fondateur ?

James Koch, Directeur commercial de la Fondation, se veut rassurant. Il nous expose que le budget annuel de la Fondation, d’environ 21 millions d’euros, est couvert à plus de 63 % par les recettes des visiteurs et activités d’exposition, environ 15 % proviennent de sponsoring et d’amis de la Fondation, et 12 % de subventions du canton de Bâle et de la commune de Riehen. Le déficit est couvert par la dotation de la Hansjoerg Wyss Foundation et de la Fondation Beyeler. Les ventes de Christie’s contribueront à couvrir ce déficit récurrent et a continuer d’assurer le fonctionnement de la Fondation. « Les priorités de la Fondation Beyeler consistent toujours à réaliser des expositions de grande qualité, et à présenter la collection permanente à un large public, notamment grâce à la médiation artistique. La Fondation tient à rester un musée pour l’art moderne, avec un pied dans l’histoire et un pied dans le présent. »

Les prochaines expositions confirment amplement ces propos : Louise Bourgeois (3 / 9 / 2011 – 8 / 1 / 2012), à l’occasion du centenaire de sa naissance, Le surréalisme à Paris (2 / 10 / 2011 – 29 / 1 / 2012), et Jeff Koons pour l’été prochain !

 

Fondation Beyeler
Baselstrasse 101
CH-4125 Riehen / Basel
Tél. : +41 - (0)61 - 645 97 00
Tous les jours 10h à 18h, jusqu'à 20h le mercredi


G. B.-C. (9 août 2011)


 




artnet – Le monde de l'art en ligne. ©2014 Artnet Worldwide Corporation. Tous droits réservés. artnet® est une marque déposée d'Artnet Worldwide Corporation, New York, NY, USA.