Suivez-nous et partagez suivre artnet sur Facebook suivre artnet sur Twitter

 








Juillet


Richard Fauguet : Ni vu, ni connu

par Carine Soyer

30 juillet 2009

« Pas vu, pas pris » est le titre de la « première exposition personnelle dans une institution parisienne » de l'artiste Richard Fauguet, né en 1963, vivant et travaillant à Châteauroux.

Lire la suite...

Réflexion lumineuse

par Joséphine Le Gouvello

30 juillet 2009

Derniers jours pour visiter, « C’est l’été », une belle exposition de photographies à la galerie Camera Obscura.

Lire la suite...


Dans l'ombre de l'histoire

par Sophie Rosemont

28 juillet 2009

Agustí Centelles naît à Valence en 1909. Un siècle plus tard, le Jeu de Paume retrace ses mésaventures en exposant une centaine de clichés, pour la plupart inédits, de ce photojournaliste pris dans le tourbillon de la guerre, et méconnu de son vivant.

Lire la suite...


Une partie de campagne (comme à la maison)

par Romaric Gergorin

23 juillet 2009

A house is not a home invite à découvrir quelques prestigieuses propositions d’art contemporain dans un cadre rupestre et bucolique : à la campagne une fois n’est pas coutume. Une proposition rafraîchissante et réussie.

Lire la suite...


Kandinsky au centre du lyrisme cosmique

par Romaric Gergorin

22 juillet 2009

L’exposition Kandinsky du Centre Pompidou est l’événement artistique à ne pas rater. Complète, précise et rigoureuse, elle éclaire notamment la dernière phase, méconnue, du peintre abstrait.

Vassily Kandinsky recèle un pouvoir de fascination sur les foules presque comparable à celui de Picasso, si on compare la puissance magnétique exercée sur les masses attribuée par Marcel Duchamp au maître du cubisme à celle qu’exerce aussi aujourd’hui l’initiateur de l’abstraction.

Lire la suite...


L'art contemporain à l'Institut du Monde Arabe. Enfin !

par Juliette Aubin

21 juillet 2009

Chaque artiste palestinien exposé à l'IMA évoque à sa manière une triste réalité. Il l'interprète et la révèle, invente et propose des alternatives. Ces regards évincent pour un temps les médias, rivés à une actualité journalière et moyen-orientale, toujours furieuse.

Lire la suite...


Pompidou Metz : L’art se décentralise !

par Cyril Thomas

15 juillet 2009

En préfiguration de l’ouverture prochaine d’un second Centre Pompidou, à Metz, le chef lieu mosellan se met au diapason de l’art contemporain en proposant une « Constellation » de manifestations artistiques, visibles jusqu’au 4 octobre, dans l’enceinte urbaine et en région.

Lire la suite...


Michel Macréau, le graph premier

par Jean-Philippe Renoult

13 juillet 2009

Michel Macréau peignait sur tous les supports possibles : draps, sacs postaux, agglo, et murs de la ville bien avant les tendances du tag et des graffitis. En ce sens Macréau est l’un des premiers Graph artistes et un père de la Figuration Libre. La Halle St Pierre permet de redécouvrir cet artiste pionnier à la vie tumultueuse.

Lire la suite...


Expos aux Beaux-Arts de Paris : Derniers jours !

par Sophie Schmit

9 juillet 2009

1/Giuseppe Penone, l’art ad vitam

Giuseppe Penone est un grand artiste. Un très grand artiste. Il suffit d’aller voire son arbre effondré dans l’un des carrés du jardin des Tuileries.

2/Jeune promue : Elika Hedayat

Elika Hedayat est LA révélation des artistes félicités dans cette cuvée 2008 de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Née en 1979 à Téhéran, la voilà qui débarque en 2004 à Paris pour intégrer l’atelier d’Annette Messager.

Lire la suite...


Félicien Marbœuf, in memoriam

par Alain Dreyfus

7 juillet 2009

Le plus grand écrivain n’ayant jamais écrit dignement fêté à la Fondation Ricard.

Il a inspiré à Flaubert le personnage de Frédéric Moreau, le héros de L’Education sentimentale. Correspondant privilégié de Marcel Proust, il aurait eu une influence décisive sur la tonalité et la structure d'A la Recherche du temps perdu. Et pourtant, qui se souvient de Félicien Marbœuf, né en 1852 et mort en 1924 ?

Lire la suite...


Max Ernst, transgresseur d’images

par Alain Dreyfus

2 juillet 2009

Le Musée d’Orsay accueille les cent quatre vingt quatre collages originaux de l'exposition Max Ernst, Une semaine de bonté. Depuis 1936, le public n’avait encore pu voir ces œuvres drôles et délicates.

Lire la suite...


Tarzan au quai Branly : « a tout donné, fini, plus d’jus ! »

par Véronique Bouruet-Aubertot

1er juillet 2009

Le Musée du quai Branly présente une exposition sur Tarzan et ses mythes fondateurs. Le catalogue est meilleur, plus précis, que la scénographie, dispersée.

Son célèbre cri le rend reconnaissable entre tous. Tarzan, l’homme au slip léopard sautant de liane en liane au mépris de toute idée de civilisation, rôde dans tous les esprits. L’idée brillante de s’arrêter sur ce personnage fort de l’imaginaire collectif met en appétit. Pourtant l’exposition du quai Branly à vrai dire déçoit.

Lire la suite...

ARCHIVES