Suivez-nous et partagez suivre artnet sur Facebook suivre artnet sur Twitter

 








Gilbert & George ou la provocation permanente

par Cyril Thomas & Sven Küffer



Gilbert & George à Paris

Voici l'un des duos d'artistes les plus célèbres de la scène internationale contemporaine. Provocateurs Gilbert & George ? Ils le sont dans le choix des thèmes qu'ils abordent. Il faut dire que depuis leurs premières performances, Living Sculptures puis Singing Sculptures, lors de leur rencontre à la Saint Martin School de Londres, ce tandem britannique, reconnaissable entre mille, n'hésite pas à aborder les sujets « chauds », et ce frontalement : homosexualité, sexe, passion, religion, politique, etc. Les thématiques, devenues classiques, du corps dans ses représentations sociales y sont certes mais ils vont plus loin encore. Parfois jusqu'à l'outrance ; les plus petits éléments moléculaires qui constituent l'urine, le sperme, le sang deviennent motifs à métamorphoses dans leurs grandes compositions et manipulations photographiques. La mort, les symboles religieux, la jeunesse vagabonde constituent également des sels pour leur inspiration. Bien que vivant dans le même quartier londonien depuis des années, bien qu'ayant une vie réglée au cordeau, Gilbert & George restent très en prise avec la société. Ils en stigmatisent les peurs et les préjugés.

Leur exposition Jack Freaks Pictures est en tournée européenne jusqu'au 6 février 2010. En séjour parisien, où la galerie Thaddaeus Ropac les accueille, Gilbert & George en ont profité pour faire un crochet chez artnet et ils nous offrent, à chaud, une interview qui leur ressemble.

L'exposition est également visible à Londres jusqu'au 22 août, puis, à partir de septembre, à Bruxelles, Salzburg, Athènes et Naples. Un catalogue de 174 pages accompagne l'exposition, édité par Hatje Cantz Verlag en 2009, il ne coûte que 10 euros, un prix démocratique.


C. T. & S. K. (23 juillet 2009)